octobre 8

Prospection téléphonique : L’astuce imparable pour contourner la principale difficulté

By Jean-Luc HOZÉ

octobre 8, 2021


On l’a tous vécu … on s’était préparé, on avait réservé du temps, on s’était motivé.

Et dès le premier appel on tombe sur le barrage de la secrétaire ! Et on a beau tout tenter, impossible de joindre notre prospect !

Le deuxième appel … c’est pareil.

Quant au troisième, il ne répond même pas !

On l’a tous vécu ce moment où pointe le découragement …

On le vit tous régulièrement parce que la prospection téléphonique, les « cold calls » comme on les appelle, c’est tout sauf agréable mais c’est indispensable pour les quelques prospects qu’on veut vraiment solliciter.

Mais imaginez, qu’en parallèle de ça, vous ayez une technique, une ASTUCE IMPARABLE pour que ça ne se produise pas …

Imaginez que ce soit votre prospect qui vous appelle parce qu’IL A ENVIE DE VOUS PARLER !

Ca changerait tout, n’est-ce pas ?

Pour moi, en tous cas, ça change tout !

Bon mais c’est quoi cette ASTUCE IMPARABLE ?

C’est très simple.

Pour tous vos prospects « non stratégiques », plutôt que de les appeler directement, établissez un contact sur LinkedIn.

C’est très simple et ça marche très bien pour peu que vous respectiez quatre critères :

  1. Avoir un point commun avec votre prospect : Vous exercez dans le même domaine, vous êtes dans une même zone géographique, vous êtes membres d’un même groupe LinkedIn, … peu importe, il suffit de trouver un point commun qui a du sens pour votre interlocuteur, un thème dans lequel il se reconnaîtra réellement.
  2. Avoir un profil LinkedIn attractif et soigné qui donne envie à votre interlocuteur de s’intéresser à l’inconnu qui s’adresse à lui.
  3. Avoir un « hook »

    Un « hook » c’est quelque chose qui va attirer l’attention de votre interlocuteur et le mettre en action.

    Ce « hook », ça peut être une opportunité à offrir, un cadeau, un livre blanc, une bonne idée à partager.

    Ca peut être aussi une aide que vous demanderez. Et étonnamment, ça marche souvent mieux que d’offrir une opportunité : Tout le monde offre des cadeaux, des webinaires, des livres blancs, etc … mais beaucoup plus rares sont ceux qui offre le plus cadeau du monde : celui d’être valorisé en se sentant utile !

    Dans tous les cas, ce « hook » doit donner l’opportunité de déboucher sur un échange téléphonique, que ce soit pour l’obtenir ou pour en discuter après.
  4. Y aller progressivement pour qu’un véritable dialogue s’installe.

    Commencez par une simple invitation qui ne parle que du point commun.

    Continuez en évoquant votre activité et en effleurant votre « hook » sans le citer précisément.

    Que votre interlocuteur vous réponde ou pas, continuez avec un troisième message, un à deux jours plus tard, pour expliciter votre demande.

Et si, à tous ça, vous ajoutez du naturel et de la simplicité, les résultats sont quasi-garantis.

  • Pas à tous les coups, bien sûr : c'est une approche qui génère beaucoup de perte et qui doit être menée sur une grand nombre de prospects.
  • Pas du premier coup, non plus : il faudra sans doute essayer plusieurs versions de prise de contact, de messages et de « hook » avant de trouver celles qui fonctionnent le mieux. 

Vous pratiquez déjà cette technique ?
Partageons nos expériences, envoyez-moi un message et nous trouverons un moment pour en parler.

Tout cela éveille votre curiosité mais vous ne voyez pas encore bien comment faire ?
Parlons-en ! Envoyez-moi un message et nous trouverons quelques minutes pour vous aider à vous lancer.

Dans un cas comme dans l’autre, vous m’aiderez à nourrir mes formations d’exemples concrets issus de domaines diversifiés !

>