Une partie se gagne avec toutes les pièces […]

Publié par Comitent le

On me demande souvent s’il y a un profil idéal pour être dirigeant, manager ou commercial.
Faut-il être très orienté résultats, ou privilégier la réflexion ? Faut-il être un champion de la relation ?
Je réponds qu’au jeu d’échecs, comme dans la vraie vie, une partie se gagne avec toutes les pièces. Quelles que soient leurs spécificités, leurs forces et leurs faiblesses.Le Roi, celui autour duquel se bâtit la partie et toute la stratégie est, certes, le plus précieux mais il est loin d’être le plus puissant.La Reine, elle, est sans conteste la plus puissante. Mais, à ce titre, elle doit aussi constamment se protéger et être protégée par tous.Les Tours qui n’avancent que tout droit, les Fous qui font tout de travers, les Cavaliers qui progressent de guingois et même les plus humbles des Pions au si faible rayon d’action. Tous sont nécessaires, dans une action coordonnée.
Parce que celui qui gagne finalement, ce n’est ni le roi, ni la reine, ni les fous, ni les pions. C’est celui qui connaît toutes les pièces qui sont sur le plateau, qui en connaît les forces, les faiblesses et les spécificités, et qui construit une stratégie pour en tirer parti.

Au jeu d’échecs, comme dans la vraie vie, une partie se gagne avec une stratégie, une grande capacité à anticiper, à constamment s’adapter et surtout avec l’action conjuguée parfaitement coordonnée de l’ensemble de l’équipe.

Catégories : Performance Collective

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *